Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chronique: La robe de Jean Dessès (1958)

Publié le par Dylan Voutat

C'est durant l'automne 1958 que Dalida se présente pour la première fois en tête d'affiche dans une salle parisienne. Du 9 au 28 octobre, la chanteuse se produit sur la scène de Bobino, music-hall ayant autrefois accueilli Edith Piaf et qui vient de réouvrir sous l'impulsion de Bruno Coquatrix, déjà directeur d'une autre salle mythique : l'Olympia. Dalida offre à son public quinze de ses derniers succès dont dix sont inscrits au hit-parade ! C'est une véritable performance, jamais plus une artiste ne s'illustrera autant dans les classements. Les succès du moment sont "Gondolier", "Buenas noches mi amor", "Je pars" et un titre qu'elle vient d'enregistrer, "Tu m'étais destiné", adaptation d'un standard outre-atlantique de Paul Anka : "You're my destiny".

Dalida pose dans la robe de Jean Dessès.

Dalida pose dans la robe de Jean Dessès.

André Ransan écrit pour l'Aurore le 15 octobre 1958 : "Bobino a rouvert ses portes au music-hall, et cette réouverture, cela va sans dire, est digne de la réputation du célèbre établissement de la rue de la Gaïté. Moulée dans une robe rouge écarlate dont la couleur s'harmonise merveilleusement avec l'ébène de sa chevelure, Dalida (Mademoiselle Bambino) nous revient aussi belle qu'auparavant (...)".

La robe en question est une création en velours rouge du couturier Jean Dessès, assortie à la couleur du rideau de scène. Cette tenue de scène sera l'une des plus emblématiques de la carrière de la chanteuse.

25 ans séparent ces deux clichés: 1958 à Bobino et 1981 à l'Olympia. Deux scènes parisiennes sur lesquelles Dalida se produira souvent.

25 ans séparent ces deux clichés: 1958 à Bobino et 1981 à l'Olympia. Deux scènes parisiennes sur lesquelles Dalida se produira souvent.

Au printemps 1981, Dalida remonte, hélas pour la dernière fois, sur les planches de l'Olympia pour fêter ses 25 ans de carrière. Quelques jours avant la première, Dalida apprend aux téléspectateurs des "Nouveaux Rendez-vous" d'Eve Ruggieri qu'elle réserve une surprise à ses admirateurs : le temps d'un medley composé de quelques-unes de ses premières chansons, elle revêtira la robe de Jean Dessès. Dans le générique au début du programme télévisé, nous retrouvons des images d'archives présentant Dalida dans la fameuse robe de ses débuts. Les documents de 1958, tous en noir et blanc, ne permettent malheureusement pas d'admirer l'éclat du velours rouge.

Dalida est l'invitée des "Nouveaux Rendez-vous" chez Eve Ruggieri le 8 mars 1981 et dévoile la surprise de son tour de chant à l'Olympia.

Les extraits vidéos et la multitude de clichés réalisés durant l'Olympia en 1981 sont désormais en couleurs et nous permettent d'apprécier pleinement la création de Dessès. C'est dans cette tenue que Dalida se voit décerner le premier disque de diamant de l'histoire à l'issu de la première représentation. C'est son ami Michel Drucker qui monte sur scène afin de remettre le prestigieux trophée à son amie.

Photo de mon ami Henri ayant assisté à plusieurs représentations de l'Olympia en 1981.

Photo de mon ami Henri ayant assisté à plusieurs représentations de l'Olympia en 1981.

Le 23 septembre 1981, Dalida est l'invitée du Palmarès de Guy Lux et revête une nouvelle fois, le temps du medley, sa robe fétiche. Le public découvre alors une Dalida avec les cheveux plus frisés que jamais.

Dalida et Guy Lux pour le final d'un Palmarès à la télévision en septembre 1981.

Dalida et Guy Lux pour le final d'un Palmarès à la télévision en septembre 1981.

Grâce à une merveilleuse idée des Carpentiers, la chanteuse ressort la sublime robe de ses armoires. En effet, les célèbres producteurs de la télévision ont pour les besoins de la chanson "Ensemble" créé un jeu de miroir, dans lequel la Dalida des années 80 converse avec la Dalida des débuts portant la robe de Jean Dessès. Ce passage est sans doute la séquence émotion de ce "Numéro Un" consacré à Dalida le jour de l'An 1982. Cet exemple démontre à quel point la robe est associée aux jeunes années de la diva.

Extrait du "Numéro 1 à Dalida" à l'occasion du premier jour de l'An 1982.

Lors du tournage de "Dalida Idéale" par Averty en 1984, Dalida réapparaîtra une dernière fois un court instant dans la robe de Jean Dessès.

En 2007, lors de l'exposition "Dalida Une Vie" à l'hôtel de ville de Paris, les nombreux visiteurs ont pu admirer la robe de velours rouge parmi d'autres tenues de scène de la chanteuse.

Olympia 1981.

Olympia 1981.

Commenter cet article

Henri Gratadoux 25/04/2016 10:59

Cher Dylan je viens de revenir sur ton texte " Chronique de la robe de Jean Dessès " qui est remarquable de précisions, il va me permettre de légender toutes mes photos sur lesquelles DALIDA porte cette robe !

Henri Gratadoux voilà 20/10/2015 10:50

Je viens de prendre connaissance de ton blog, il est super touchant et émouvant il nous donne envie de te serrer fort dans nos bras ! Notre lien qui nous attache à DALIDA est avant tout un lien affectif et rien d'autre que tu as su très bien exprimer en début de blog, si nos histoires sont différentes DYLAN elles se rejoignent , nous sommes en quête d'affection et DALIDA nous apporte cette affection voilà ce que je voulais te dire.

Antoine 18/04/2015 21:53

Un article de qualité très agréable à lire, comme le sont les autres également ; bravo ! :) J'attends les prochains avec grande impatience !

Célia 17/04/2015 18:46

Superbe article, mais l'adaptation de "You are my destiny" est "Tu m'étais destiné :)

Dylan 17/04/2015 22:14

Oups bien évidemment, j'ai écrit le premier mot, à savoir "tu", et machinalement j'ai continué avec le titre de l'une de mes chansons préférées :P Merci pour avoir relevé l'erreur!