Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dalida, L'Histoire d'un amour

Dalida, L'Histoire d'un amour

La carrière de Dalida relatée par un jeune fan!

Dalida chante Gianni Morandi et participe au Cantagiro 1968

En Italie, s'il fallait y retenir un chanteur à succès des années 60, le choix se porterait sans hésitation sur Gianni Morandi. Pour preuve, le jeune interprète remporte trois fois Canzonissima, émission de variétés très populaire en Italie qui engageait chaque année une compétition entre plusieurs artistes en vogue. Il gagne en effet les éditions 1965, 1968 et 1969. Pour l'édition 1967, c'est Dalida la grande championne avec la chanson Dan dan dan. La finale a lieu les premiers jours de l'an 1968, peu de temps avant l'avortement de la chanteuse. Bouleversant lorsqu'on réécoute les paroles... :

"Quando sarò sola, il viso di un bambino, il mio cuore scalderà... Quand je serai seule, le visage d'un enfant réchauffera mon coeur".

Photo pleine de tendresse entre Dalida et Gianni Morandi lors du Cantagiro 1968.

Photo pleine de tendresse entre Dalida et Gianni Morandi lors du Cantagiro 1968.

La notoriété de Gianni Morandi, elle, s'affirme notamment avec le film In ginocchio da te, dans lequel il interprète le titre éponyme et Non sono degno di te, titre vainqueur de Canzonissima 1965. Dalida n'est pas insensible au charme et au talent du jeune interprète, et adapte immédiatement les deux titres en français, devenant ainsi Je n'ai jamais pu t'oublier et Tu n'as pas mérité.

45 tours japonais issu de ma collection et ayant la particularité de présenter les deux adaptations françaises des titres de Gianni Morandi.

45 tours japonais issu de ma collection et ayant la particularité de présenter les deux adaptations françaises des titres de Gianni Morandi.

La première chanson, Je n'ai jamais pu t'oublier fait l'objet d'un curieux scopitone de Claude Lelouch en 1964. On y retrouve Dalida les cheveux couleur de feu assise au bord d'un circuit automobile miniature bien que les paroles n'évoquent en rien la vie de pilote de Formule 1. A noter que Dalida enregistre également le titre pour le public germanophone : Ich werde warten.

La seconde chanson, Tu n'as pas mérité, est gravée sur le super 45 tours La Danse de Zorba. Le titre est maintes fois présenté à la télévision, notamment en Suisse lors de l'émission Carrefour le 1er septembre 1965. Dans l'interview suivant la chanson, Dalida parle de Gianni Morandi, en précisant qu'il est le numéro 1 absolu dans les classements en Italie. Retrouvez le temps d'une chanson et de quelques confidences une Dalida d'une sensibilité à fleur de peau :

Dalida à la Télévision Suisse Romande en été 1965.

Dans la seconde partie des années 60, Gianni Morandi est au même titre que Dalida l'une des vedettes les plus appréciées de la petite lucarne italienne. Il n'est donc pas rare que les deux artistes se retrouvent le temps d'un enregistrement pour promotionner leurs disques respectifs. Le 30 décembre 1964, lors de l'émission "Napoli contro tutti" à laquelle participe également Gianni Morandi, Dalida présente la chanson Ascoltami qu'elle devait initialement présenter au concours de San Remo 1965 avant que ses producteurs rejoignent un mouvement de contestation contre la télévision italienne. ll faudra attendre deux ans pour que la chanteuse participe à ce concours en compagnie de Luigi Tenco, avec l'issue fatale que l'on connaît...

Dalida et Gianni Morandi à la Télévision Italienne en décembre 1964.

Dalida et Gianni Morandi à la Télévision Italienne en décembre 1964.

Dalida et Gianni Morandi ont parcouru ensemble durant l'été 1968 les plages d'Italie à l'occasion de la compétition du Cantagiro. Chanteurs, animateurs et techniciens se déplacent alors de ville en ville en caravane sous un soleil de plomb. Dalida ne se prive d'ailleurs pas d'instants baignades, comme ici à Senigalia où bien évidemment elle attire les foules. Le principe de la manifestation n'est pas sans évoquer celui des galas donnés par la chanteuse lors du Tour de France quatre ans auparavant.

Bain rafraîchissant et bain de foule pour la chanteuse à Senigalia.

Bain rafraîchissant et bain de foule pour la chanteuse à Senigalia.

Instant capturé lors du du Cantagiro.

Instant capturé lors du du Cantagiro.

C'est donc à un rythme effréné que la chanteuse a présenté au public italien sa dernière chanson fétiche Un po' d'amore, adaptation du hit des Moody Blue Nights in white satin. La nouvelle Dalida est née : les longs cheveux blonds comme les blés coulent sur une simple robe blanche, la gestuelle est simple mais soignée, les chansons populaires font la place à un répertoire qui prend des teintes presque tragiques (la naissance du mythe de Dalida en tant que véritable chanteuse à texte est indéniablement né en Italie!).

La triomphatrice de l'édition 1968 est Caterina Caselli avec le titre Il volto della vita, Gianni Morandi arrive second avec Chimera et Dalida ferme le podium avec Un po' d'amore.

Gianni Morandi et Dalida se voient offrir les médailles d'argent et de bronze de l'édition 1968 du Cantagiro.

Gianni Morandi et Dalida se voient offrir les médailles d'argent et de bronze de l'édition 1968 du Cantagiro.

Voici l'une des performances télévisées de la chanson "Un po' d'amore", enregistrée à Turin face à une foule immense. Dalida offre à l'issue de cette première chanson le hit "Darla dirladada".

Le 7 août 1971, les deux artistes se retrouvent devant les caméras de "Senza Rete" pour la télévision italienne. L'occasion pour les deux amis d'offrir aux téléspectateurs un duo langoureux intitulé La nostra serata. Tous deux interprètent ensuite tour-à-tour au milieu d'un public enthousiaste les extraits de leurs plus grands succès. Dalida captive la foule en lui offrant trois extraits de ses succès: Mama, Bang bang et Dan dan dan

Dalida et Gianni Morandi offrent une rétrospective de leurs succès dans le Belpaese.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie P 17/06/2015 22:06

Bravo pour ton article. Très intéressant et précis. Je connais un peu mieux ce chanteur grâce à toi.continue